Acheter une carte SIM pour son smartphone en Bolivie

Même si c’est agréable de se couper du monde le temps d’un voyage, il faut reconnaitre que c’est pratique d’avoir accès à internet pour voir ses mails, chercher des bons plans dans une ville ou simplement avoir une carte de cette ville. Et c’est aussi super pratique d’avoir un numéro de téléphone sur place!

Pour ça, la solution la plus simple dans la plupart des pays est d’acheter une carte SIM dans la rue. Et bien malheureusement ce n’est pas si simple car en Bolivie les cartes SIM doivent être enregistrées au nom de l’acheteur. Un citoyen bolivien peut le faire via téléphone (si vous avez un ami bolivien qui peut vous aider avec ça, c’est le plus simple!). Avec un passeport étranger, c’est possible mais c’est un peu plus compliqué: il faut aller faire des photocopies du passeport et se rendre dans une agence officielle de l’opérateur de téléphonie pour réaliser l’enregistrement. Si on ne s’enregistre pas, la carte fonctionne quand même une semaine.

La bonne nouvelle c’est qu’en format prépayé il est tout à fait possible d’accéder à internet sur son téléphone si on n’est pas gourmant en mégas ni très intéressés par la vitesse de la connexion. Je recommande l’achat d’une carte SIM TIGO, en vente à 10 Bs car c’est le plus simple pour internet en prépayé. Pas d’inquiétude ça se trouve vraiment partout. Ensuite, faire *222# et se laisser guider. Le meilleur deal pour le voyageur est à mon sens le “paquete” de 55mo pour 2 Bs. Comme ça vous achetez le paquete le jour où vous voulez voir vos mails. Et le reste du temps vous pouvez rester délicieusement coupé du monde  😉

Une dernière remarque, les bandes de fréquence boliviennes sont les mêmes que les fréquences américaines. Du coup certains portables européens ne captent pas la 3G ici et restent bloqués en Edge. C’est le cas de la plupart des Sony par exemple.

Valle de los Condores

La vallée des condors est une nouvelle destination de tourisme solidaire et d'écotourisme à Tarija, en Bolivie. Projet soutenu par l'ONG Educación y Futuro, qui aide au développement durable des communautés.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *