Tarija–Tupiza ou Tupiza–Tarija en bus

Tupiza s’établit de plus en plus comme une des principales portes d’entrée du Salar d’Uyuni. Et c’est bien normal, car en plus de s’imbriquer dans le circuit du Salar et du sud, Lipez Tupiza offre au visiteur une région magnifique, un véritable décor de far west. La majorité des quelques voyageurs étrangers qui visitent Tarija arrivent d’ailleurs de Tupiza ou y vont. Je dis les quelques car peu de visiteurs étrangers incluent Tarija dans leur circuit, alors qu’il s’agit d’une destination pour les boliviens. Mais bon, on sort du sujet, il faudrait peut-être que je me fende d’un billet à part là-dessus : « pourquoi les touristes boudent ils Tarija ? ».

Quoi qu’il en soit entrons dans le vif du sujet. Voici un petit tableau récapitulatif des différentes compagnies de bus qui travaillent entre Tupiza et Tarija, leurs horaires et leurs tarifs.


Compagnie Tarija – Tupiza Tupiza – Tarija Prix
Juarez Bus cama, bus climatisé et confortable 21:00 22:00 85Bs
Juarez bus standard 20:30 20:00 70Bs
Diamante 20:30 20:30 (à vérifier) 60Bs
Sama 20:30 20:30 (à vérifier) 60Bs
Trans Narvaez 10:00 ou 21 :00 10:00 ou 21 :00 50Bs
Trufi (taxi de 6 places) Départ le matin une fois que le taxi est rempli. Départ le matin une fois que le taxi est rempli. 100Bs

Le trajet en bus dure environ 6h et la route est à présent en bon état. Et 4h30 en trufi. Ne pas croire les guides type Lonely ou Routard, ils ne se sont pas encore mis à jour et parlent encore de l’ancienne route (qui elle oui était périlleuse !!).
Le plus confortable est de loin le Juarez, il vaut la différence de prix. Si c’est plein (c’est le premier qui se remplit), se rabattre sur les autres. Narvaez propose un bus le matin, tous les jours et toute l’année. Sympa pour observer le paysage.
tajzara3Une option sympa si vous voyagez en groupe ou si vous voulez être à l’aise et de réserver un trufi entier (acheter les 6 places, en plus comme ça vous partez à l’heure que vous voulez) et s’arranger avec le taxi pour faire un petit arrêt par les lagunes de Tajzara ou ses dunes. Cette réserve naturelle, appelée la réserve de Sama vaut le détour et c’est dommage de la traverser sans y jeter un coup d’œil.

 

 

Lire la suite

Le coût de la vie en Bolivie, quelques exemples de prix

Je ne sais pas vous, mais avant de voyager j’aime toujours me renseigner un peu sur les prix en vigueur dans le pays que je vais visiter. La Bolivie reste un pays économique pour le voyageur même si les prix augmentent chaque année d’environ 15% (chiffre non officiel que j’estime à l’œil 😉 ). Voici une liste de quelques prix afin d’avoir un ordre de grandeur du cout de la vie en Bolivie en 2015. J’y ai mis un peu de tout mais évidemment on commence par le plus important, le prix de la bière !

7 Bs = 1 USD
7,5 Bs = 1 EUR

Bière dans un bar (Huari 620ml) 20-30 bs
Bière dans un magasin (Huari 620ml) 13-15 bs
Bouteille de singani (alcool local) 30-60 bs selon la marque et la qualité
Repas au marché 7 – 15 bs selon le plat
Repas de midi dans un restaurant populaire (les repas de midi sont tjs composés d’une soupe et d’un plat du jour, éventuellement avec un buffet de salade, un verre de resfresco (jus de fruit avec de l’eau et du sucre) et un dessert) 12 – 25 bs selon la gamme du restaurant
Plat à la carte dans un restaurant plus chic 50 Bs
Empenada 2-3 Bs
Bus pour un trajet en ville 1,5 Bs (ça dépend des villes mais c’est l’ordre de grandeur)
Course en taxi Les taxis n’utilisent pas de compteurs donc le prix est à négocier avant de monter. Les prix dépendent des villes, pour La Paz ou Santa Cruz, une course depuis l’aéroport vers le centre c’est environ 60 Bs. A Tarija, une course dans le centre c’est 4-5 Bs par personne.
Bus Tarija – La Paz 80 Bs
Bus Tarija – Tupiza 80 Bs
Avion Tarija – Cochabamba 300 Bs
Avion Tarija – La Paz 450 Bs
1 minute d’appel de portable à portable 1 Bs
1 sms 0,20 Bs
Toyota corolla 1984, le genre de taxi classique en bolivie 4000-5000 USD
Kia Cerrato 2014 25000 USD
Chevrolet Tracker 2003 10000 USD
1 m² en zone urbaine de Tarija à l’achat 100 à 200 USD
1 studio une chambre à louer 200 à 300 USD / mois si meublé

Voilà voilà pour ce qui me vient à l’esprit pour l’instant! La règle générale c’est que les produits ou services fabriqués ici sont moins chers qu’en Europe (restos, transports, etc) mais tout ce qui est importé (voiture, portables, ordinateurs, etc est plus cher).

Lire la suite

Acheter une carte SIM pour son smartphone en Bolivie

Même si c’est agréable de se couper du monde le temps d’un voyage, il faut reconnaitre que c’est pratique d’avoir accès à internet pour voir ses mails, chercher des bons plans dans une ville ou simplement avoir une carte de cette ville. Et c’est aussi super pratique d’avoir un numéro de téléphone sur place!

Pour ça, la solution la plus simple dans la plupart des pays est d’acheter une carte SIM dans la rue. Et bien malheureusement ce n’est pas si simple car en Bolivie les cartes SIM doivent être enregistrées au nom de l’acheteur. Un citoyen bolivien peut le faire via téléphone (si vous avez un ami bolivien qui peut vous aider avec ça, c’est le plus simple!). Avec un passeport étranger, c’est possible mais c’est un peu plus compliqué: il faut aller faire des photocopies du passeport et se rendre dans une agence officielle de l’opérateur de téléphonie pour réaliser l’enregistrement. Si on ne s’enregistre pas, la carte fonctionne quand même une semaine.

La bonne nouvelle c’est qu’en format prépayé il est tout à fait possible d’accéder à internet sur son téléphone si on n’est pas gourmant en mégas ni très intéressés par la vitesse de la connexion. Je recommande l’achat d’une carte SIM TIGO, en vente à 10 Bs car c’est le plus simple pour internet en prépayé. Pas d’inquiétude ça se trouve vraiment partout. Ensuite, faire *222# et se laisser guider. Le meilleur deal pour le voyageur est à mon sens le “paquete” de 55mo pour 2 Bs. Comme ça vous achetez le paquete le jour où vous voulez voir vos mails. Et le reste du temps vous pouvez rester délicieusement coupé du monde  😉

Une dernière remarque, les bandes de fréquence boliviennes sont les mêmes que les fréquences américaines. Du coup certains portables européens ne captent pas la 3G ici et restent bloqués en Edge. C’est le cas de la plupart des Sony par exemple.

Lire la suite

Rejoindre ou sortir de l’aéroport de Tarija

Un bon truc à savoir pour ceux qui arrivent par avion à Tarija est comment rejoindre son hôtel! L’aéroport est tout petit et en centre ville donc c’est relativement simple. En taxi, ça prend environ 10-15 minutes. Il y a là 3 options possibles:

  • prendre un des taxis qui attend devant l’aéroport. Solution la plus simple mais la plus onéreuse. Compter 50 Bs la course vers le centre.
  • La solution que je recommande à tout le monde (à moins d’arriver à 2h du matin) est de sortir de l’aéroport de Tarija à pied. Il suffit de marcher 200m, passer les grilles et vous voilà hors de la zone “taxi aéroport”. C’est très commun, vous ne serez pas les seuls de votre vol à le faire! Vous pouvez dès lors prendre n’importe quel taxi, compter 5 Bs par personne la course vers le centre-ville. Oui, à Tarija le prix du taxi dépend du nombre de personne…
  • Si vraiment vous voulez économiser encore un peu et que vous n’avez pas trop de bagages, il suffit d’emprunter les bus publics. Là encore il suffit de sortir du parking de l’aéroport, et puis de traverser le rond-point et l’avenue et prendre n’importe quel bus qui indique “Mercado Central” ou  “Palacio”. Quasiment tous les bus passent par là, donc pas de problèmes. Dans ce cas le trajet coûte 1,5 Bs / personne.

Concernant la sécurité, si vous voyagez de jour il n’y a vraiment aucun risque. Les précautions d’usages restent d’applications mais Tarija est une ville très tranquille, pas de stress à avoir avant de monter dans un taxi!

Pour rejoindre l’aéroport de Tarija, là encore le plus simple c’est un taxi. Demander à votre hôtel d’en appeler un, là aussi la course sera de 5 Bs / personne si vous demandez de sortir avant de passer les grilles (à 200m du terminal de l’aéroport). Généralement les taxis vont le faire d’eux-mêmes car ils n’ont pas le droit d’y entrer (chasse gardée des taxis officiels de l’aéroport) mais c’est toujours mieux de le demander pour éviter les surprises au moment de payer.

Lire la suite